18

Tracer. Faire trace. Laisser des traces.
Ce déploiement par lequel se fait la littérature atteste que contrairement aux idées reçues, les archives ne sont pas que du patrimoine inerte.  
C'est le paradoxe du littéraire, de la création en général et de sa conservation: ces traces-là ne sont pas que des vestiges du passé, elles sont vivantes.

Depuis soixante ans, les Archives & Musée de la Littérature rassemblent, et font vivre ces documents pour ce qui est de la Belgique francophone.
Du 4 décembre 2018 au 3 mars 2019, BOZAR invite à parcourir ses espaces de passage pour découvrir une présentation singulière de cette littérature francophone.

Croiser Verhaeren, Dotremont, Plisnier ou Michaux, Nougé ou Crommelynck au hasard d'une flânerie autour de la salle Henry Le Boeuf, à travers des reproductions de manuscrits, des photographies, des poèmes, des affiches de théâtre, et même quelques bustes.