16

Dites « bonjour » à Schubert, un robot construit par Nam June Paik (Séoul, 1932-2006), pionnier de l’art vidéo, à l’aide de neuf vieilles radios, d’un haut-parleur de gramophone et de trois écrans. Ceux-ci montrent ses expériences des années 60 avec des téléviseurs ainsi que des performances durant lesquelles la violoncelliste américaine Charlotte Moorman accompagnait Nam June Paik comme un violoncelle humain sur de la musique de Schubert. La musique est toujours présente dans les œuvres vidéo de Paik. Ce dernier avait d’ailleurs étudié l’histoire de la musique et la composition en Allemagne de l’Ouest, où il avait rencontré les compositeurs d’avant-garde Karlheinz Stockhausen et John Cage. L’expo Mémoires Vives (12.01-10.03.19) de la Zebrastraat à Gand fait le lien entre les artistes vidéo des années 60 et ceux qui ont décidé d’utiliser le langage numérique dans les années 90. Ils seront réunis pour un débat à BOZAR.

Précédemment