22

Artistiquement, Kinshasa a toujours été et reste un épicentre. C’est aujourd’hui une mégalopole bouillonnante de 12 millions d’habitants où se conjuguent au superlatif créativité, expérimentation, nouveaux langages et formes… qui brouillent les repères et réinventent les esthétiques.
Depuis une quinzaine d’années, une génération de jeunes artistes kinois s’est construite en se démarquant des modèles de ses aînés : en questionnant les conventions enseignées à l’Académie des Beaux-Arts ou la toute-puissance de la Rumba et du Ndombolo... Leur marque de fabrique pourrait être une « liberté créatrice », affranchie des normes sociales et intellectuelles, qui transforme Kinshasa en un gigantesque laboratoire artistique.
C’est cette scène alternative que s’attache à dépeindre le beau documentaire « Faire-Part » réalisé par Anne Reijniers, Nizar Saleh, Paul Shemisi and Rob Jacobs. C’est également elle qui est au cœur du nouveau film de Renaud Barret « System K. » qui sortira en salles au printemps 2019. Le cinéaste y dresse le portrait en situation de six figures de ce mouvement générationnel.
Faisant suite à la projection de « Faire-Part » et autour d’extraits de « Système K. » et de témoignages d’actrices et acteurs clés, ce débat entend exposer la vitalité, les réalités brutes et les rêves de ces artistes qui créent non seulement leur identité mais aussi celle de leur ville.

Avec : Renaud Barret (réalisateur); JP Mika (artiste) Vitshois Mwilambwe (artiste ; fondateur de KinArt Studio) (TBC); Jolie Ngemi (chorégraphe); Rob Jacobs (réalisateur); Freddy Tsimba (artiste), Rodriguez Vangama (musicien) et KOKOKO!
Modératrice : Véronique Rieffel (commissaire)

Le saviez-vous ?