12

Belgian National OrchestraHugh Wolff direction – Steven Isserlis violoncelle

Programme

Le carnaval romain, ouverture caractéristique, op. 9 Hector Berlioz
Concerto for Orchestra Tan Dun
Concerto pour violoncelle et orchestre, op. 104 Antonín Dvořák


COSMOPOLITE

« Est-ce vous qui composez de la musique ou est-ce la musique qui vous compose ? » Cette question a été posée à Tan Dun par un moine du sud de la Chine. Ce n’est qu’en composant son opéra Marco Polo que Tan a pu répondre à cette question. Sa vie et son travail ont été portés par des sons et des cultures musicales en tous genres et Marco Polo, qui opère une véritable fusion musicale – orchestre, sitar, pipa et instruments rituels tibétains – n’y échappe pas. Son Concerto pour orchestre, basé sur cet opéra, invite l’auditeur à voyager entre l’est et l’ouest et reflète le parcours de Tan Dun lui-même, qui est né dans un petit village du sud de la Chine mais qui vit et travaille aujourd’hui à New York.
Le Tchèque Antonin Dvořák composa également son Concerto pour violoncelle dans cette métropole nord-américaine, mais cent ans plus tôt. Il clôtura ainsi trois ans passés comme directeur du Conservatoire national de musique, une école étonnante accueillant non seulement des hommes blancs mais aussi des femmes et des étudiants noirs. Dans ses compositions, Dvořák a également recherché la diversité en incluant des influences folkloriques tchèques, des spirituals afro-américains et de la musique amérindienne. Le célèbre violoncelliste Steven Isserlis sera à Bruxelles pour nous livrer son interprétation de ce concerto interculturel.