16

Orchestre Philharmonique Royal de Liège Chœur Symphonique de NamurGergely Madaras direction – Laszlo Fassang orgue – Melody Louledjian soprano – David Bizic baryton

Programme

Symphonie concertante, op. 81 Joseph Jongen
Ein deutsches Requiem, op. 45 Johannes Brahms


Œuvre fétiche du jeune chef hongrois Gergely Madaras, Ein deutsches Requiem de Brahms n’est pas un requiem au sens liturgique du terme, car il est dépourvu de prières pour les défunts. Il n’en reste pas moins une méditation sur la mort conçue à partir de versets bibliques. Par ailleurs, cette ode funèbre bouleversante, avec chœur et solistes, cultive un esprit de douceur, de tendresse et d’amour, rarement associé au genre. Quant à la Symphonie concertante de Jongen, qui assura la notoriété mondiale de son auteur, elle trouve en l’organiste László Fassang un interprète de premier choix. L’OPRL vous invite à écouter cette œuvre qu’il a immortalisée au disque. L’occasion aussi de découvrir les plus beaux registres de l’orgue du Palais des Beaux-Arts.