12

Andrea Buccarella clavecin

Les Variations Goldberg n’ont de cesse d’émouvoir. À partir d’une célèbre aria, Bach a développé pas moins de trente variations en suivant une structure ingénieuse, avant de clore le cycle en rappelant l’aria initiale, suscitant ainsi un sentiment d’apaisement chez l’auditeur. Depuis les interprétations singulières de Glenn Gould, tous les grands pianistes se sont mesurés à ce chef-d’œuvre absolu. Andrea Buccerrella, lauréat du MAfestival, a fait le choix de les interpréter au clavecin, l’instrument pour lequel elles ont été conçues.