20

“Regards croisés” entre deux artistes visuels

Meet the Artists: Sebastiaan Willemen (chépas collective) (BE) et Pantea Rezaee Shayesteh (IR)

 

Pour la seconde édition, AIR Antwerpen et BOZAR s’associent pour créer une résidence et des échanges d’artistes visuels belges et iraniens, en collaboration avec Kooshk Residency Tehran et EUNIC. Le mercredi 13 mars, une conversation aura lieu à partir des expériences vécues par les artistes en résidence de cette année: Pantea Rezaee Shayesteh et Sebastiaan Willemen (chépas collective). Au cours d'une résidence d'un mois à Téhéran pour Sebastiaan et d'un mois à Anvers pour Pantea, ces artistes se sont intéressés aux contextes socioculturels locaux. Les deux artistes présenteront, leur travail, les gestes et interventions artistiques, qui sont le résultat de ces résidences. La conversation partira de la question de la nécessité de participer à une telle résidence pour questionner plus généralement le rôle de l'art dans ces contextes socio-culturels spécifiques. Ces deux interrogations se traduisent par un plus large questionnement : comment une pratique artistique peut nourrir l’imagination et comment l’imagination et la créativité peuvent-elles influer sur la réalité?

 

Pantea Rezaee Shayesteh est une chorégraphe et danseuse. Dans ses œuvres, elle s’écarte du rôle dédié aux femmes dans la société iranienne contemporaine et des restrictions à la liberté d’expression, dans un pays où l’espace public est contrôlé par les autorités. Pantea collabore occasionnellement pour ses performances avec des musiciens, qui créent un paysage sonore qui coïncide avec son propre langage corporel.

 

Sebastiaan Willemen est l'initiateur et le membre du collectif multidisciplinaire chépas collective avec l'artiste plasticienne Lola Daels. Sebastiaan se concentre sur la perception physique et mentale de l’espace et les phénomènes urbains qui constituent le métabolisme de la ville. Durant sa résidence à Téhéran, Sebastiaan se concentre sur les structures dans l'espace public qui contrôlent les mouvements des piétons et la manière dont est traité le trafic. Il le fait par l'introduction d'interventions, d'installations et par l'utilisation de la vidéo et de la photographie.