25

Chris Kraus est l’idole des jeunes femmes intelligentes passionnées par l’art, le féminisme et la littérature. Active depuis des dizaines d’années, cette écrivaine et cinéaste de 64 ans s’est fait connaître récemment, à la suite de la redécouverte internationale de son roman I love Dick. Vingt ans après sa parution, cet ouvrage est devenu un phénomène mondial, a été adapté en série télévisée et a fait le buzz sur la toile (faites une recherche sur le hashtag #chriskraus – #ilovedick a quant à lui été censuré).
Mais l’univers de Chris Kraus ne se limite pas à ce seul livre. Elle a non seulement écrit une série de romans fantastiques, mais aussi des critiques d’art uniques en leur genre. De manière très lucide, elle révèle les structures patriarchales du monde artistique et alterne des considérations légères avec des pensées plus subtiles.

Avant de connaître le succès en tant qu’écrivaine, Chris Kraus avait réalisé quelques films expérimentaux alternatifs. Dans ses ouvrages, elle revient souvent sur sa carrière cinématographique avortée. 
Pendant la soirée à BOZAR, l’auteure britannique Natasha Soobramanien s’entretiendra avec l’écrivaine et cinéaste.
Le long métrage Gravity & Grace (1996), avec lequel Chris Kraus a terminé sa carrière de réalisatrice, sera diffusé après la discussion.
Le film, qui porte le titre d’un livre de Simone Weil, raconte l’histoire de deux jeunes femmes en Nouvelle-Zélande : Grace est préoccupée par des vaisseaux spatiaux, des sectes et l’apocalypse, tandis que Gravity se rend à New York pour tenter sa chance comme jeune artiste.