17

L’art d’Yves Zurstrassen est en constante évolution, mais un élément reste immuable : son désir d’une expression libre et intuitive. L’exposition qui lui est consacrée quittera le Museo de Santa Cruz, à Tolède, pour venir s’installer au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, qui est aussi le point d’attache de l’artiste. Elle se présente sous la forme d’un parcours cyclique à la chronologie inversée, puisque les visiteurs feront un retour en arrière de 2019 à 2009 à travers le travail d’Yves Zurstrassen. Au menu : un jeu dynamique de formes abstraites et de couleurs, mais aussi du noir et blanc et du jaune vif, qui caractérisent les œuvres les plus récentes de l’artiste et représentent à la fois le point de départ et l’arrivée de l’exposition. S’inspirant des sonorités du free jazz et de l’art abstrait, cette exposition montre comment la peinture, dans une forme monumentale et presque architecturale, se confond avec l’espace en lui-même.