17

Son pays à lui, c’est la guerre. Son pays à elle, c’est le Portugal. Pourtant, la jeune épouse de Lord von Ketten est déterminée à transformer la résidence familiale de son mari, un château inhospitalier perché sur une falaise du nord de l’Italie, en un vrai foyer. Lorsqu’il part au combat avec ses hommes et tente de la renvoyer chez ses parents, elle décide de rester. Ses proches voient la demeure comme un mausolée de solitude. Pendant les onze longues années d’absence de son mari, elle lit, chante, joue de la musique, danse, nage et parcourt la forêt à cheval. Elle élève un jeune loup dont elle finit par se sentir plus proche que de ses deux fils – c’est, en tous cas, ce qui est suggéré dans cette adaptation de la nouvelle La Portugaise de Robert Musil, qui se déroule au Moyen Âge et expose de magnifiques costumes et des images somptueuses capturées par des prises de vue élégantes et fluides.

Née à Lisbonne en 1952, Rita Azevedo Gomes se forme aux beaux-arts avant de se tourner vers la réalisation et le théâtre. Après son premier film, O Som da Terra a Tremer (1990), elle écrit et réalise plusieurs courts métrages tels que A Conquista de Faro (2005) ainsi que des longs métrages, parmi lesquels Fragile comme le monde (2002) et A Vingança de Uma Mulher (2012), sélectionné notamment à l’Edinburgh International Film Festival. Rita Azevedo Gomes est actuellement programmatrice et commissaire d’expositions à la Cinemateca Portuguesa.