04

Dans la première décennie qui a suivi son indépendance en 1962, l’Algérie libérée de l’occupation française était au cœur de multiples utopies postcoloniales. Le regard actuel de ces trois artistes est imprégné de cette histoire prégnante.

Oussama Tabti vit et travaille entre Bruxelles, Alger et Marseille. Son œuvre porte un regard critique sur une géopolitique hermétique, composée de frontières et de cultures infranchissables qui s’isolent.
Née à Moscou, Louisa Babari travaille entre Paris et Alger. Oeuvres discursives, archives personnelles, processus de décentrement, son travail aborde les questions liées au texte, à la langue, à la traduction et aux architectures.
Mourad Krinah est artiste-plasticien, graphiste et commissaire d’expositions. Il vit à Alger. Il travaille, décontextualise et reformule des images des médias de masse.

Précédemment