17

Lorsque le premier cas de sida a été constaté aux États-Unis le 5 juin 1981, personne ne pouvait se douter que la maladie aurait un tel impact dans le monde. Si les premières victimes étaient principalement des hommes homosexuels, la maladie a commencé à toucher des hétérosexuel(le)s, des mères et des enfants dans les années 90. Actuellement, plus de 35 millions de personnes dans le monde sont encore porteuses du VIH et sont quotidiennement confrontées à la stigmatisation. À l’occasion de l’exposition sur Keith Haring, BOZAR, en collaboration avec Exaequo, organise une soirée de discussion sur le rôle de l’art à « l’ère du sida.»
 
La Fabric’Art-Thérapie est une association de patients, d'artistes et de professionnels socio-médicaux, qui propose des ateliers favorisant l’expression, la communication et l’éducation thérapeutique. Très impliquée dans la lutte contre le VIH/SIDA et dans l’accompagnement des personnes touchées par une maladie chronique, elle développe des partenariats avec des collectifs, des musées, des lieux culturels et des établissements de soins, afin de valoriser et de relier les savoirs de toutes et tous.
La soirée se clôturera avec un « patchwork des noms », une cérémonie orchestrée par La Fabric’Art-thérapie.

Programme:
- 15:00 - 18:00 - Living Library 
- 19:00 - 20:30     
o Témoignage de Bernard Mathieu (Mister Leather Belgium 2019) 
o Table ronde (noms à confirmer) 
o Introduction La Fabric’Art-thérapie
- 20:45 - 22:00 - cérémonie « Patchwork des noms »