05

Le SIDA emporta Keith Haring le 16 février 1990. À la veille du 30e anniversaire de sa mort, BOZAR célèbre et aborde son art et son engagement dans le cadre d’une conversation avec Julia Gruen.

Julia Gruen est la directrice exécutive de la Keith Haring Foundation, et ce depuis sa création par Keith Haring en 1989. Elle fut la manager et la confidente de l’artiste de 1984 jusqu'à la fin de sa vie, accompagnant le parcours exceptionnel de Haring, figure de la contre-culture devenue star mondialement connue dans les années 80.

En tant que collaboratrice professionnelle et amie personnelle de l’artiste, Julia Gruen est un témoin privilégié de la scène artistique new-yorkaise des années 80 et de la carrière internationale de Haring. Gardienne de son art, de ses idées et de son engagement caritatif, elle est l'invitée idéale pour discuter de l’évolution de sa position dans l'histoire de l'art et dans la société contemporaine.

Le saviez-vous ?

  • Keith Haring, l'infatigable militant

    Keith Haring était un artiste engagé. Il était artiste, militant et idéaliste. Dans sa lutte contre tout ce qui pouvait être source d’oppression, Haring a distribué des tracts, collé des affiches, fait des dessins, peint des fresques... Infatigable artiste, Haring était tout aussi engagé dans le militantisme. Retour sur le parcours d'un jeune vendeur de journaux dans la très conservatrice Kutztown, devenu un artiste engagé à New York.

    — publié le
  • Sans le sou à NYC

    Keith Haring et l'art de la fête

    À son arrivée à New York à la fin des années 1970, Keith Haring découvre une métropole au visage bien différent de celui d'aujourd'hui. La décennie avait été marquée par une extrême volatilité économique, et la ville était aux abois sur le plan financier. Tandis que les quartiers chics autour de Central Park abritaient leur lot de millionnaires, les quartiers du centre comme East Village étaient délaissés, dangereux et malfamés. Les loyers bon marché ont eu tôt fait d'attirer les jeunes, les libéraux et les artistes, trois catégories auxquelles appartenaient Keith Haring et ses amis :

    — publié le