20
Huis van Culturen en Sociale Samenhang - Mommaertsstraat 4

Quatuor Dónisi (Guy Danel)
junior workshop ‘MolenBerlin’ (Samir Bendimered)

De Vaartkapoen - Manchesterstraat 13-15

Alex Deforce, Jordi Grognard, DJ AT HOME (Front de Cadeaux)

MigratieMuseumMigration (foyer) - Werkhuizenstraat 17

Hussein Rassim et Juliette Lacroix

LaVallée - Adolphe Lavalléestraat 39

Otto Lindholm

Bonneviepark (MetX)

Remork & Karkaba


Molenzine, photos et portrait-vidéos
# IMAGINE 1080, photos et portrait-vidéos

 

« Mieux vaut un bon voisin qu’un ami lointain. » Avec cette maxime à l’esprit, le Klarafestival et BOZAR veulent resserrer les liens avec les Bruxellois. Une première étape dans ce sens est le projet MUSIKAA, une collaboration avec la commune de Molenbeek. Mais quel est le but de tout cela ? Une histoire durable et inclusive inspirant mutuellement les Bruxellois et les non-Bruxellois.
 
Cinq organisations molenbeekoises ont développé autant de projets artistiques avec des artistes locaux. Ceux-ci ont été documentés par les jeunes de # IMAGINE 1080 (atelier ‘ciné-photo’, Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale) et Molenzine (Citizen Motion, LaVallée). Les portraits vidéo ainsi créés seront visibles à partir du 21 mars sur le site web du Klarafestival et vous pourrez les découvrir à partir de cette date avec bien d’autres photos dans le cadre d’une promenade dans Molenbeek, en scannant des codes QR.

Le violoncelliste Guy Danel et le pianiste-compositeur-chef d’orchestre Samir Bendimered développent un projet avec un jeune quatuor à cordes ainsi qu’un atelier pour les jeunes consacré au slam (MolenBerlin). Le poète nocturne, peintre et DJ Alex Deforce met en musique ses impressions molenbeekoises avec des musiciens locaux. Le MigratieMuseumMigration nous fait redécouvrir le son de quelques instruments arrivés dans notre pays avec les migrants. Otto Lindholm fusionne contrebasse et électronique pour créer d’intrigants paysages sonores. Enfin, MetX présente Remork & Karkaba, une fanfare unique composée d’une section de cuivres et de percussions gnawa marocaines.
 

Le saviez-vous ?

  • Es ist noch nicht alles verloren!

    KLARAFESTIVAL 2021 BIJ BOZAR

    À une époque où il suffit d’un clic pour découvrir des enregistrements de grande qualité du répertoire classique, le Klarafestival 2021 s’oriente vers les œuvres méconnues, les nouvelles créations et les symbioses entre son et image. Avec pour titre Tout n’est pas encore perdu !, cette nouvelle édition adresse au monde un message  d’espoir et de consolation.

    — publié le