23
Seikyo Kim

Seikyo Kim direction – Anna Vinnitskaya piano

Symphonie n° 1, op. 10
Eugéne Onéguine Polonaise & Waltz Pyotr Tchaïkovsky
Concerto pour piano n° 2 Sergueï Prokofiev


Bruxelles, ville bien connue pour son rôle de centre international de la communauté européenne unifiée, inaugure sa première Biennale d'art contemporain en 2008. La Biennale de Bruxelles répond à l'impact critique croissant de Bruxelles et au potentiel de la ville à fournir un contexte particulier pour présenter de l'art contemporain. La Biennale de Bruxelles ouvrira ses portes d'octobre 2008 à janvier 2009. L'événement se caractérise par sa vision intuitive de la scène artistique couvrant la région fortement urbanisée située entre la Hollande, la Belgique, la France et une partie de l'Allemagne. Avec des contributions de plus de 60 artistes internationaux, la Biennale propose des expositions d'art contemporain de plusieurs institutions partenaires. Les lieux d'exposition se situent le long de l'axe ferroviaire bruxellois nord-sud. Cette Biennale est le premier pas d'un projet conçu comme une tentative transnationale qui se déploiera en deux temps d'ici à 2010.

La première édition de la Biennale de Bruxelles regroupe une vaste gamme d'institutions et projets sous le parapluie conceptuel développé par la directrice artistique, Barbara Vanderlinden. Cette Biennale résulte d'une collaboration qui franchit les limites existantes entre les biennales, les expositions, les institutions, les commissaires d'exposition et les artistes. Le but de la Biennale est de s'écarter radicalement du processus au cours duquel des œuvres d'art sont produites, présentées, disséminées et replacées dans leur contexte. Au vu du rôle crucial des institutions, anciennes et nouvelles, cette Biennale tentera de présenter l'art contemporain sous la forme d'une exposition développée et préparée par un réseau d'organisations d'arts visuels.

Le timing de cette nouvelle Biennale a été soigneusement étudié. Il répond à la réputation croissante de Bruxelles en tant que destination phare pour artistes contemporains, commissaires d'expositions et collectionneurs. Depuis plusieurs décennies, la ville est devenue le centre névralgique d'une communauté artistique, résultat d'une combinaison unique d'une exceptionnelle qualité de vie, d'une scène artistique en pleine croissance, et d'une puissante tradition de collectionneurs d'art et de patrimoine artistique - du médiévalisme flamand au conceptualisme des années 60 -, qui attire les artistes à Bruxelles, et dans nombreux cas, les garde. Nombre d'innovations récentes, comme par exemple le centre d'art contemporain WIELS et la biennale, démontre que la ville est bel et bien prête à entrer dans une nouvelle ère.

Cette première édition ouvre ses portes le 19 octobre 2008, jour à partir duquel le centre de Bruxelles subira une transformation. Tous les deux ans, la ville se métamorphosera en lieu effervescent d'expositions d'art, de débats et d'ateliers sous l'égide d'artistes, de commissaires d'expositions et de figures politiques internationales.

Thématiquement, l'exposition est liée aux idées complexes émergeant des différentes complexités modernes dans un contexte global. Cette globalisation influe sur les individus et les sociétés du monde entier. Ainsi ce projet commence par l'implication active des artistes au sein de cette nouvelle réalité globale.

Les institutions participant à l'évènement ne seront pas présentées séparément les unes des autres, mais seront structurées en fonction de plusieurs relations esthétiques et thématiques qu'elles auront construites entre elles. Le résultat de la participation des institutions partenaires se veut être un échange productif entre les différentes positions, œuvres et publics d'art contemporain.

Maintes organisations de divers endroits du globe s'uniront, incorporant dans leur séquence d'espace un patchwork d'institutions et une géographie ouverte. Ces activités locales et transnationales peuvent être perçues comme une chaîne d'univers mouvants et d'idiomes, comme un réseau d'expériences incommensurables au sein d'une culture globale. La Biennale use d'une notion d'espace de rencontres, et veut dessiner une ligne qui soit à la fois douce et poreuse entre contexte et pratique, forme et médium, artiste et système, institution et localité.

Participeront à la Biennale de Bruxelles 1: les Bangladeshi de Drik, Images, Communication & Information Technology (Dhaka); les Belges du B.P.S.22, espace de création contemporaine de la Province de Hainaut (Charleroi)( Pierre-Olivier Rollin); Extra City, Centrum voor Hedendaagse Kunst (Anvers - Anselm Franke); le MuHKA, Museum van Hedendaagse Kunst Antwerpen (Anvers)( Bart De Baere); les Hollandais de BAK, basis voor actuele kunst (Utrecht - Mária Hlavajová); Van Abbemuseum (Eindhoven - Charles Esche); et Witte de With, Centrum voor Hedendaagse Kunst (Rotterdam - Nicolaus Schafhausen et Florian Waldvogel); et enfin, les Marocains de L'appartement 22 (Rabat - Abdellah Karroum).

Le sociologue Pascal Gielen mettra au point le programme des conférences-débats qui sera développé en collaboration avec le BAM, le Gents Instituut voor beeldende, audiovisuele en mediakunst ; Fontys, Hogeschool voor Kunsten, Tilburg (Pays-Bas); et la Vlaams-Nederlands Huis deBuren, Bruxelles.

À côté des projets principaux de la Biennale de Bruxelles 1, nous retrouverons un programme off dans différentes institutions bruxelloises d'art contemporain. Ces évènements, qui se tiendront au Palais des Beaux Arts et à la Centrale Electrique lieront le programme de la Biennale de Bruxelles à la ville même.

De surcroît, la Biennale tient compte des activités et des expositions d'art contemporain ayant lieu dans la ville entre le 19 octobre 2008 et le 4 janvier 2009.


Date: 19.10.08 > 04.01.09

Lieux:
Tri Postal (Avenue Fonsny 48, 1060 Bruxelles);
Metro Station Metro Anneessens, Boulevard Lemonnier 1000 Bruxelles;
Banque Nationale de Belgique, 14 Boulevard de Berlaimont, 1000 Bruxelles;
Gare Bruxelles Central, 2 Carrefour de l'Europe, 1000

Brussels Biennial Off-Programme :
Palais des Beaux-Arts (Ravenstein 23, 1000 Bruxelles)
La Centrale électrique (Place Sainte-Catherine 44, 1000 Bruxelles)
Vlaams-Nederlands Huis deBuren (6 Rue Léopold, 1000 Bruxelles)

Précédemment