20

L'architecte française Anne Lacaton et son associé Jean-Philippe Vassal considèrent depuis une quinzaine d'années que l'espace est un luxe accessible à tous. C'est sur cette conviction qu'ils fondent une démarche qui, comme en témoignent la maison Latapie (1993), la réaffectation du Palais de Tokyo (2001) ou leur récent projet pour l'école d'architecture de Nantes, s'adapte à des programmes et des échelles variés et s'adresse à des commanditaires tant publics que privés. L'emploi de matériaux dérivés de leur usage industriel dans les maisons à Coutras (2000), Mulhouse (2005) ou Bordeaux (1999), la remise en question de la commande pour le projet de la Place Leon Aucoc à Bordeaux (1996) ou encore l'agencement du plan de l'hôtel à Lugano (1999) sont autant de moyens par lesquels Lacaton et Vassal réussissent à produire leur économie de la maximisation.
En novembre, s'ouvre au Palais Chaillot (Cité du Patrimoine, Paris) une exposition rétrospective sur le travail de Lacaton & Vassal. Parallèlement, leur bureau vient de remporter le Grand Prix français d'architecture nationale 2008.