24

The State of Things jette un pont entre Bruxelles et Beijing. Entre deux scènes artistiques et deux institutions culturelles: le Palais des Beaux-Arts et le Musée d’art national chinois. La sélection repose sur deux artistes de réputation internationale et un engagement social appuyé: Luc Tuymans du côté belge et Ai Weiwei du côté chinois. L’exposition nourrit un dialogue brassant une palette de visions différentes sur l’art et le succès commercial. En Chine, la culture, l’industrie, l’économie de marché et l’identité artistique sont harmonieusement liées. En Belgique, le lien entre l’art et le marché de l’art est plus sensible. Etat des lieux...

Débat avec:

- Luc Tuymans, commissaires de l'exposition The State of Things.
- Frank Uytterhaegen, collectionneur d'art belge vivant en Chine, passionné par l'art chinois depuis plus de 30 ans.
- Sus Van Elzen, journaliste et écrivain belge s'intéressant tout particulièrement à la Chine et au Moyen-Orient; il a publié récemment "The Dragon and Rose Garden: Art and Politics in China”.
- Karin Smith, critique d'art basée à Péking.
- Colin Chinnery, commissaire basé à Péking; a participé à de nombreuses publications; ancien commissaire en chef et directeur-adjoint du Ullens Centre for Contemporary Art (UCCA); actuel directeur du Shangai Contemporary Art Fair.
- Li Zhenhua, artiste chinoise et commissaire indépendante, travaille e.a. pour l'eARTS festival Shanghai, et s'intéresse aux nouveaux médias.