19

La littérature italienne jouit d’une nouvelle génération d’écrivains d’exception, dont la plupart sont traduits et lus à travers le monde. BOZAR a rassemblé les trois les plus talentueux d’entre eux pour une soirée littéraire unique. La rencontre sera modérée par Ine Roox, journaliste au Standaard.

Né en 1982, Paolo Giordano est docteur en physique théorique. Son premier roman, La Solitude des nombres premiers, a été un best-seller international traduit dans quarante pays et dont Saverio Costanzo a tiré un film en 2010. Son deuxième roman, Le Corps humain, est traduit et publié en français en 2013.

Né en 1966 à Rome, Niccolò Ammaniti est un jeune prodige de la littérature italienne. Après des études abrégées de biologie, il publie un premier roman, Branchies, dont l’adaptation cinématographique suivra rapidement. Le best-seller Je n'ai pas peur reçoit le prix Viareggio - l'un des plus grands prix littéraires en Italie, et est lui aussi adapté au cinéma. Enfin, sa nouvelle Moi et toi est adaptée en 2012 par le réalisateur Bernardo Bertolucci.

Silvia Avallone est née en 1984. Originaire de Biella, dans ces Alpes piémontaises auxquelles elle rend ici hommage, elle vit aujourd’hui à Bologne. En 2010, D’acier, son premier roman, la propulse au premier plan de la scène littéraire italienne et internationale avant d’être adapté au cinéma. En France, il remporte le Prix des lecteurs de L’Express 2011 et le magazine Lire le distingue dans la catégorie «Meilleur premier roman étranger».