20

Pour des raisons familiales, la représentation est annulée



Active dès les années soixante au sein de Zaj, collectif avant-gardiste dont les performances radicales constituaient autant d’affronts au régime franquiste, Esther Ferrer prône toujours ce « minimalisme très particulier basé sur la rigueur de l’absurde ». Dans un dépouillement extrême éliminé de tout superflu, elle détourne les objets de leurs fondements réducteurs, leur offrant une échappatoire salvatrice. Une approche unique, sans concession.


Esther Ferrer, Prix national des arts plastiques espagnol édition 2008, est l'une des figures les plus importantes de l'art d’action en Espagne. Depuis ses débuts, elle a réalisé des performances avec la participation des spectateurs. Elle a rejoint les pratiques lancées par les dadaïstes et les surréalistes, et son travail a réussi à y inclure l'héritage du minimalisme et de l'art conceptuel. En plus, elle a mené une carrière remarquable en tant que photographe et essayiste d'art. Au cours de sa longue carrière comme artiste d’action, elle a participé à de nombreux festivals tant en Espagne qu'à l'étranger, et son travail est reconnu dans le monde entier.