20

Wim Delvoye occupe depuis plus de vingt ans une place incontournable sur la scène artistique belge et internationale. Au travers de ses participations à la Documenta, la Biennale de Venise, ses expositions personnelles, nous avons découvert une oeuvre ancrée dans sa culture flamande mais avec une véritable portée universelle : « (…) Mon alphabet se réfère à ce territoire, mais mon langage, lui, est global ». Il cultive la dichotomie et le paradoxe dans son travail. Des oppositions telles que sacré / profane, art populaire / art contemporain, passé / présent, ornemental / fonctionnel… sont récurrentes, tout comme l’appropriation et le détournement.

Après Cloaca, la désormais célèbre machine fécale, les objets usuels blasonnés et les cochons tatoués, le plasticien belge dévoile ses cathédrales monumentales en métal, entre autres Christs tordus, vitraux obscènes et tours d’acier Corten.

http://www.wimdelvoye.be/