13

Près de 20 ans après Oscar Niemeyer, le démiurge de Brasilia, Paulo Mendes da Rocha (°1928) est le second architecte brésilien à remporter le Prix Pritzker (2006), le Nobel de l’architecture. Il est la vedette d’europalia.brasil qui lui consacre, cet automne, une exposition monographique. Le début de sa carrière est marqué par la construction du Gymnase du Paulista Athletic Club (1958), couronné d’un Grand prix à la Biennale de São Paulo (1961). Il ne cesse ensuite de bâtir à São Paulo et y enseigne à l’Université, selon les principes de l’école pauliste de João Batista Vilanova Artigas. Chassé par le régime militaire en 1969, il n’en donne pas moins au Brésil son pavillon à l'Exposition universelle d'Osaka (1970). Dans les années 1980 et 1990, il enrichit son œuvre d’édifices tels que la chapelle Saint Pierre (1987), le Musée brésilien de sculpture (1986) ou encore la Place du Patriarche à São Paulo (2002). Souvent qualifié d’architecte brutaliste pour son usage radical des matériaux bruts, la portée sociale de l’architecture et son rapport à l’environnement comptent aussi parmi les traits essentiels de son approche.

Commissaires: Alfredo Britto, Pedro Évora