12

L’œuvre de Francesca Woodman – des photographies obsédantes en noir et blanc, dont de nombreux autoportraits de nus – est désormais entrée au panthéon de la photographie de la fin du XXe siècle. Issue d'une famille d'artistes (ses parents Betty et Charles Woodman étaient respectivement céramiste et artiste peintre/photographe), Francesca obtient très jeune son diplôme de l’École de design de Rhode Island et part s’installer à New York dans l’idée de bousculer le monde de l'art. Mais en 1981, à l’âge de 22 ans, en proie au désespoir, elle met fin à ses jours. The Woodmans mêle joliment l’œuvre de la jeune artiste (y compris des vidéos expérimentales et des passages de son journal intime) avec des interviews de ses parents, qui entretiennent sa réputation artistique depuis ces 30 dernières années, tout en poursuivant leur carrière afin de surmonter cette tragédie. Le film soulève des questions dérangeantes, telles que la compétition parent-enfant et le niveau d’ambition toxique qui nourrit la scène artistique new-yorkaise. Betty Woodman résume la situation comme suit : « Elle est l’artiste célèbre, et nous sommes la famille de l’artiste célèbre. » (Karen Cooper, Film Forum)