23

Orban Space - Luc Deleu - T.O.P. Office | iMinds (Art & D) [BE]
L’architecte et urbaniste Luc Deleu a fondé T.O.P. Office en 1970 et s’est interrogé sur le rôle de l’architecture et de l’aménagement urbain dans une société mondialisée. L’équipe de T.O.P Office et les collaborateurs du département de recherche iMinds collaborent au projet Orban Space. Cette recherche par projet traite de l’espace public à l’échelle de la planète. L’objectif ultime de ce projet est de créer un modèle dépourvu d’échelle qui propose une conception universelle de l’espace public, du niveau « local » au niveau « mondial ». Le développement de ce modèle remettra en question les technologies, de la visualisation des données et de la projection cartographique à la tomographie.

Strata - Quayola [UK]
Les retables de Rubens et Van Dyck semblent bien éloignés de notre époque. Avec l’installation Strata #4, l’artiste contemporain italien Quayola fait entrer le passé et le présent dans un dialogue harmonieux. À l’aide d’un logiciel spécial, il transforme les symboles de beauté universelle et de perfection en déclencheurs et instructions pour créer des œuvres contemporaines nouvelles. Il réduit l’art ancien à son essence, des couleurs et des formes géométriques, qu’il défait de leur symbolique.

Tripwire - Jean-Michel Albert [FR] & Ashley Fure [USA]
Une installation multimédia à grande échelle avec 24 cordes élastiques motorisées sur lesquelles des vagues « synthétiques » prennent vie. Elles sont générées par un logiciel qui synchronise le régime du moteur avec des mouvements, des sons et de la lumière. Chaque oscillation émet un son et forme des modèles lumineux. Tripwire confère une élégance numérique aux matériaux physiques. Admirez ce jeu de sons, lumière et mouvements physiques sur grand écran et influencez-le en vous rapprochant.

D.W.I (Different Ways To Infinity): Chaos & Clones - Félix Luque Sánchez [ES]
Dans ces deux installations faites d’expérimentations géométriques et physiques, l’artiste espagnol Félix Luque Sanchés développe des stratégies fictives pour générer l’infini. Il se concentre sur les frontières entre la modélisation scientifique et la réalité, entre la théorie et la perception. Les installations jouent avec les différentes significations de l’infini. Dans DWI: Chaos, vous observerez des phénomènes physiques et électroniques. DWI: Clones est constitué de pendules qui utilisent les comportements humains pour parvenir à l’équilibre.

Précédemment