06

Andrey Boreyko direction – Nikolai Lugansky piano

Programme

Le chasseur maudit, poème symphonique César Franck
Le tombeau de Couperin
Concerto pour piano et orchestre n° 1, op. 15 Johannes Brahms


ENCADREMENT: 19:00 Introduction et rencontre avec Andrey Boreyko

Depuis qu’il a remporté le concours Tchaïkovski à Moscou à l’âge de 22 ans, le pianiste Nikolaï Louganski est partout. Il s’est fait une place parmi les grands grâce à sa technique fabuleuse et la maturité de ses interprétations, essentiellement du répertoire romantique. Il joue aujourd’hui au piano le Concerto n°1 pour piano de Brahms. Ce concerto se voulait à l’origine une symphonie, comme en témoigne le caractère épique, voire tragique, de l’œuvre. Le tombeau de Couperin, composée à l’origine pour le piano, est un hommage musical de Ravel au compositeur français baroque François Couperin. Juste avant, nous écouterons le poème symphonique Le chasseur maudit, bel exemple de coloration orchestrale élégante qui semble être la marque de fabrique de feu César Franck.