RADAR

The Tango Series

En Argentine, de nombreux ensembles contribuent aujourd'hui à une scène jeune et variée. Certains d'entre eux reviennent à la tradition, d'autres s'en servent pour produire leurs propres créations originales. La liste est très longue, mais il ne fait aucun doute que les musiciens invités à la série de concerts organisés au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles en font partie.

Le tango naît à la fin du XIXe siècle d'une rencontre entre les musiques (classique, populaire et folklorique) d'immigrés européens, de personnes d’ascendance africaine et des gauchos – une population rurale héritière des cultures indiennes indigènes et espagnoles. Ces différents groupes en quête de travail, se côtoyèrent dans la région du Rio de la Plata, dans les ports de Montevidéo (Uruguay) et de Buenos Aires (Argentine). Jouant ensemble, ils mélangèrent les mélodies, les harmonies et les rythmes de leurs pays, créant ainsi le langage musical du tango.

Avec l'ensemble Escalandrum, Daniel “Pipi” Piazzolla rend hommage à son illustre grand-père. Il interprète ses plus grands chefs-d’œuvres avec une touche personnelle et jazzy. En 19 ans d’existence, il s’est produit dans le monde entier avec son groupe Escalandrum et a joué avec des artistes comme Enrico Rava, Dave Holland, Ute Lemper ou John Scofield. C’est donc avec une grande maturité qu’il s’est attaqué au patrimoine musical légué par le patriarche familial et a enregistré Piazzolla Plays Piazolla. Cet album-hommage, mêlant tango et jazz dans un langage musical prolifique, a connu un tel succès international qu’il a été nominé aux Latin Grammy Awards, et a remporté trois Premios Gardel, les Awards argentins. 

Le Juan Pablo Navarro Sexteto est un ensemble de tango contemporain. À l'instar des grands maîtres du genre, il continue à faire évoluer le tango en intégrant des éléments et des techniques issues d'autres pratiques, en l’occurrence du jazz et de la musique contemporaine. Le parcours musical impressionnant de Juan Pablo Navarro se lit comme une partition de tango. Il a partagé la scène avec des artistes aussi célèbres que Horacio Salgán et Ubaldo de Lío, fondateurs du Quinteto Real, mais aussi avec la légende vivante du jazz Joe Lovano. Tant les critiques que les musiciens y voient l’un des plus importants contrebassistes de la scène populaire argentine. Son sextuor est aujourd’hui largement reconnu en Argentine, où il se produit dans les salles les plus importantes et fait danser le public lors de nombreux festivals de tango. Le 8 mai, Navarro nous fera découvrir son tango-jazz, une combinaison originale de tango, jazz et musique contemporaine. Il appelle lui-même ses compositions des « cartes postales du nouveau son de Buenos Aires ».

La présence du Quinteto Real, groupe mythique des années 1960 reconstitué à travers un nouvel effectif, est une chance unique d'entendre ses meilleurs arrangements et compositions aux mains de fantastiques musiciens. Ils interpréteront également de nouvelles œuvres du chef César Salgán, fils du légendaire Horacio Salgán, fondateur de l'ensemble avec le célèbre guitariste Ubaldo De Lío. Aujourd’hui, Cesar Salgán ajoute à ce riche répertoire musical paternel des œuvres personnelles en proposant un langage rythmique et harmonique sans pareil. En 2000, l’ensemble a été sacré « meilleur quintet du XXe siècle ». Wynton Marsalis est fan. Et vous, êtes-vous prêts à enfiler vos chaussures de tango ?

L'ensemble Sonico revisite quant à lui les œuvres d'Eduardo Rovira, un bandonéoniste et compositeur injustement tombé dans l'oubli, et illustre les incontestables innovations qu'il apporta au genre.

Sonico est un jeune quintette belge basé à Bruxelles. Après avoir pris part à la tournée européenne du pianiste argentin Fernando Otero (lauréat de 4 Grammy Awards), la formation entame en août 2018 une tournée en Argentine autour de son premier CD « Eduardo Rovira : La Otra Vanguardia », consacré au compositeur Eduardo Rovira. Souvent comparé à Astor Piazzolla, Rovira joua un rôle tout aussi fondamental que lui dans la création du tango contemporain, dans le Buenos Aires de la fin des années 50. Injustement tombé dans l’oubli, il a pourtant été à l’origine de nombreuses innovations du tango. SONICO répare ce préjudice grâce à cet album de 12 compositions et arrangements originaux qu’il présente à BOZAR après les avoir interprétés dans les plus grandes salles d’Argentine.

Voir aussi