© Marisa Vranjes
RADAR

A Passage to India

En voyage avec Romina Lischka

De Londres à l'Uttar Pradesh indien, le portrait que consacre BOZAR à Romina Lischka explore les chemins passionnants de la musique. Armée de son instrument de prédilection, la gambiste repousse les limites de nos connaissances en introduisant dans son répertoire le dhrupad, genre musical traditionnel rayonnant dans le XVIe siècle moghol. Et nous invite à partager en trois concerts un voyage dévoilant à travers le temps et l’espace, l’étendue insoupçonnée du répertoire pour viole de gambe. 

5 repères géographiques pour boucler un voyage

LONDRES - La capitale anglaise accueille un compositeur méconnu venu d’Allemagne, Carl Friedrich Abel. Fils d’un ami proche de Johann Sebastian Bach, il est, avec Johann Christian Bach, le cofondateur de la première série de concerts par abonnement de Londres. Sa Suite en ré mineur est extraite de son Drexel Manuscript dont on sait peu de choses, et nous est parvenue grâce aux bons soins de son ami, le célèbre peintre Thomas Gainsborough. (À découvrir le 22.09.2019)

BERLIN - Surnommé le « Bach de Berlin », Carl Philipp Emanuel Bach compose ses Sonates pour viole de gambe à la Cour de Frédéric le Grand, dont il sera l’organiste durant une trentaine d’années. (À découvrir le 22.09.2019)

VIENNE - Le compositeur vénitien Giovanni Priuli est parti pour l’Autriche où il sera nommé Hofkapellmeister par l'archiduc Ferdinand, qu’il suivra à Vienne lorsque ce dernier deviendra l’Empereur Ferdinand II du Saint Empire romain germanique. C’est à cette époque qu’il compose sa Sonata prima in due cori, pour la cour impériale. (À découvrir le 19.05.2020)

VENISE - Ville incontournable de la musique ancienne, elle a hébergé de nombreux compositeurs de génie. Claudio Monteverdi en est l’un des plus illustres représentants, comme l’attestent ces deux chefs-d’œuvre de sa période vénitienne : le Magnificat et le Laudate Dominum omnes gentes. (À découvrir le 19.05.2020)

Swami Haridas formant son disciple Tansen, deux grands représentants du dhrupad classique, en présence de l’Empereur Abkar
Swami Haridas formant son disciple Tansen, deux grands représentants du dhrupad classique, en présence de l’Empereur Abkar

AGRA & FATHPÛR-SÎKRΠ- Capitales successives de l’Empire moghol, situées dans l’actuel Uttar Pradesh indien, ces deux villes témoignent de la splendeur de la civilisation moghole du XVIe siècle, sous le règne d’Abkar. Ami des arts, l’Empereur favorise le développement du dhrupad, genre musical traditionnel qui connut son apogée classique à la Cour impériale. Repris dans les textes sanskrits les plus anciens (puranas), hérité du chant déclamatoire des hymnes védiques et des mantras, le dhrupad s’est perpétué au fil des siècles en conservant sa grammaire structurelle mais en réservant une part importante à l’improvisation. Un caractère libre, qui n’est pas sans rappeler la musique pour consort anglaise interprétée à la Cour d’Élisabeth Ière à la même époque. (À découvrir le 22.02.2020)

Romina Lischka (Viola da gamba) & Maude Gratton (Harpsichord) J.S. BACH Sonatas for viol and harpsichord

Voir aussi