Keith Haring at an ACT UP City Hall Protest, 1990. © John Penley via Tamiment Library Robert F. Wagner Labor Archives, New York University
RADAR

Keith Haring, l'infatigable militant

Keith Haring était un artiste engagé. Il était artiste, militant et idéaliste. Dans sa lutte contre tout ce qui pouvait être source d’oppression, Haring a distribué des tracts, collé des affiches, fait des dessins, peint des fresques... Infatigable artiste, Haring était tout aussi engagé dans le militantisme. Retour sur le parcours d'un jeune vendeur de journaux dans la très conservatrice Kutztown, devenu un artiste engagé à New York.

Keith Haring, Reagan's Death Cops Hunt Pope, 1980 © Keith Haring Foundation
Keith Haring, Reagan's Death Cops Hunt Pope, 1980 © Keith Haring Foundation
1. De la coupure de presse au dépliant

Nous sommes le 9 août 1974. Richard Nixon démissionne de son poste de président à la suite du scandale du Watergate. À cette époque, Keith Haring a 16 ans et distribue le journal à Kutztown, en Pennsylvanie. La diffusion des journaux et surtout le développement du câble et de la télévision ouvrent davantage que les précédentes, cette génération aux événements internationaux.

Haring a 19 ans quand il arrive à New York. Il a rapidement fait des unes des journaux, créées à partir de collages et véhiculant des messages du type : « Reagan tué par un flic héros ». Il les reproduit et les distribue dans toute la ville. En peu de temps, ses messages au caractère politique ou social sont connus de tout le monde.

Keith Haring handing out No Nuke Posters at a No Nuke Rally, Central Park, NYC 12 June 1982 © Joseph Szkodzinski 2018, www.thefoundimage.com © Keith Haring Foundation
Keith Haring handing out No Nuke Posters at a No Nuke Rally, Central Park, NYC 12 June 1982 © Joseph Szkodzinski 2018, www.thefoundimage.com © Keith Haring Foundation
2. De l'affiche à l'œuvre

Haring prenait explicitement position dans ses brochures. Il créait des affiches et des dépliants à ses propres frais et les distribuait à des manifestations auxquelles il participait activement. Ses dessins et peintures, en particulier, fournissent une preuve irréfutable de son aversion pour toute forme de pouvoir. Par exemple, il a réalisé l'œuvre Libérez l’Afrique du Sud de l'apartheid - d'abord sous forme d'affiche, puis sur un panneau.

Les années 80 furent aussi la période où un certain nombre de gouvernements conservateurs sont arrivés au pouvoir avec, entre autres, Thatcher, Reagan et Helmut Kohl. Le travail de Haring reflétait ces changements politiques mondiaux, y compris sa crainte du déclenchement d'une guerre nucléaire. Le symbole de l'atome apparaît plusieurs fois dans ses œuvres grâce auxquelles il milite en faveur du désarmement.

Keith Haring, Untitled, 1982, Martin Lawrence Galleries © Bozar
Keith Haring, Untitled, 1982, Martin Lawrence Galleries © Bozar
3. De Jesus freak aux droits des homosexuels

Adolescent, Haring a rejoint le Mouvement de Jésus, a lu la Bible et a été fasciné par le retour du Christ. Sa phase « Jesus freak », cependant, fut de courte durée. Outre la politique, la religion est également pour lui l’expression d’un abus de pouvoir. En ce qui concerne les droits des homosexuels, les positions des Églises chrétiennes étaient en contradiction avec celles de Keith Haring.

Keith Haring, In USA 1981, 1981, Keith Haring Foundation © Bozar
Keith Haring, In USA 1981, 1981, Keith Haring Foundation © Bozar

En 1981, sa critique du conservatisme des Églises se matérialise dans une peinture. Une figure tombée de la croix est castrée par deux personnages, l'un se masturbant, l'autre sans parties génitales. Le triangle rose est devenu le symbole de la lutte pour les droits des LGBTQ, « Silence = Death, Ignorance = Fear » (Le silence = La mort, L'ignorance = La peur) est devenu le slogan de la lutte contre le SIDA.

Keith Haring artwork, Ignorance = Fear, 1989 © Keith Haring Foundation  Collection Noirmontartproduction, Paris
Keith Haring artwork, Ignorance = Fear, 1989 © Keith Haring Foundation Collection Noirmontartproduction, Paris
4. Des années 80 à aujourd'hui

Le travail de Keith Haring reflète les années 80 et son militantisme a porté sur des thèmes qui étaient importants à l'époque. Mais même aujourd'hui, son œuvre et son engagement continuent de fasciner et de remuer les esprits. À l’époque, déjà, Haring peint une masse de téléviseurs, pressentant le pouvoir que les médias pourraient avoir sur une population entière. Quant à la lutte contre le SIDA et contre le racisme, elle demeure encore d’actualité au niveau mondial.

Keith Haring, Untitled, 1983, Keith Haring Foundation © Bozar
Keith Haring, Untitled, 1983, Keith Haring Foundation © Bozar
« Je ne pense pas que l'art soit de la propagande ; ce devrait être quelque chose qui libère l'âme, stimule l'imagination et encourage les gens à aller plus loin. Il célèbre l'humanité au lieu de la manipuler. » Keith Haring

 

Voir aussi