© Harald Thys
RADAR

De l’art contemporain dans votre salon

BOZAR AT HOME

En dépit du confinement, nous vous proposons grâce à BOZAR at home de profiter du confort que nous offre la technologie pour vous permettre de visiter nos expositions depuis votre salon. Bonnes visites virtuelles et prenez soin de vous.

Mondo Cane

© Jos de Gruyter & Harald Thys
© Jos de Gruyter & Harald Thys

Nous mettons à l’honneur chaque semaine l’histoire de l’une des poupées de Mondo Cane de Jos de Guyter et Harald Thys. Vous pouvez également profiter des nouvelles animations proposées par le site www.mondocane.net.

L’IDIOT

On sait que l’âge mental de l’Idiot a soudain cessé d’évoluer vers son huitième anniversaire. D’une visite au jardin zoologique en compagnie de sa tante, il a conservé une fascination exceptionnelle pour les animaux nocturnes. Il est ainsi resté immobile pendant des heures, le regard plongé dans les yeux d’une chouette, comme sous hypnose. Depuis, il ne chante que des chansons apprises dans sa prime enfance.

LATHGRETA TOFT

Lathgretha Toft vit dans une petite maison en bois à Harken, dans le nord du Danemark. Harken compte quatre cents habitants et, pour chacun d’eux, Lathgretha tricote chaque année une écharpe. Elle tricote donc 1,1 écharpe par jour. Ses journées s’écoulent toujours selon la même trame. Elle se lève à 6 heures et mange du gruau d’avoine. Ensuite, elle tricote jusqu’à midi, se prépare un déjeuner, le prend, puis s’offre une petite sieste. À 14h30, elle se remet à l’ouvrage jusqu’à 18h30. Elle fait alors une pause pour manger une tartine. À 19h, elle recommence à tricoter jusqu’à 21h. Puis elle va dormir. Le jour de Noël, les écharpes sont distribuées à la population de Harken. Lors d’une brève cérémonie avec thé et biscuits, hommage est rendu à la constance de Lathgretha. Chaque habitant de Harken reçoit son écharpe et retourne chez lui en silence. Malheureusement, Lathgretha n’a jamais pu assister à cette cérémonie en son honneur car elle est toujours occupée à tricoter. Si, un jour, elle s’interrompt, l’un des habitants se retrouve au frigo, aux sens littéral et figuré ; et cela, la conscience de Lathgretha Toft ne pourrait le souffrir.

DE BELDER GUIDO

De Belder Guido, artiste peintre de Louvain, est le fondateur du Romantisme magique abstracto-réaliste, un courant pictural dont il est l’unique représentant. Il a couché sur papier la signification précise du concept dans un manifeste de 150 pages aujourd’hui malheureusement disparu. Son oeuvre compte de nombreuses images sombres et oniriques, ainsi que des paysages où des animaux craintifs jouent un rôle majeur. De son vivant, De Belder n’a jamais connu le succès. Il a vécu de dons et de la petite retraite de sa mère, qui s’est occupée de lui durant toute sa vie. Après le décès de De Belder, plusieurs de ses oeuvres ont été achetées par la Ville de Louvain.

 

Ana Torfs

© Ana Torfs
© Ana Torfs

Découvrez en ligne le monde fascinant d'Ana Torfs ! Dans son exposition personnelle The Magician & the Surgeon (prolongée jusqu'au 31 octobre) figurent quatre installations inédites, dont When You Whistle, It Makes Air Come Out (2019). L’œuvre s'inspire de l'extrait d’une publication du psychologue suisse Jean Piaget, La causalité physique chez l'enfant (1927). Les réponses que les enfants formulent à la suite de questions telles que « de quoi le vent est-il fait ?», « d'où vient le vent ?», « que se passe-t-il lorsque l’on souffle? » ou « d’où vient l’air que nous avons dans la bouche ? », sont aussi innocentes que surprenantes.

 

Jacqueline Mesmaeker

© Jacqueline Mesmaeker
© Jacqueline Mesmaeker

Dans le cadre de la  rétrospective exceptionnelle  que nous consacrons à la  grande artiste belge  Jacqueline Mesmaeker, nous  vous convions à une  promenade à l’intérieur de  son univers qui, au-delà de ses  créations, dévoile aussi les  influences et les inspirations  ayant traversé ses œuvres.  Retrouvez ici l’interview de  Jacqueline Mesmaeker qui  vous invite à partager ce  parcours à travers sa  production esthétique.

 

Voir aussi