© European Union 2017-2020, Johanna de Tessières
RADAR

RÉFLÉCHIR À L'AVENIR DE LA SYRIE

BOZAR AT HOME

Du 22 au 30 juin, l’UE et les Nations unies président ensemble la quatrième conférence de Bruxelles sur l’aide à apporter pour l’avenir de la Syrie et des pays de la région. Les activités prévues dans le cadre de cet événement aborderont la spirale de violence et d’instabilité qui s’est emparée de la Syrie depuis le début du conflit, en mars 2011. De cette guerre civile, considérée comme la crise humanitaire la plus grave de l’histoire moderne, découlent d’immenses souffrances et le déplacement de millions de personnes.

En rassemblant des acteurs concernés et en offrant une plateforme favorisant le dialogue avec la société civile, cette conférence a pour but d’« apporter une réponse efficace à la situation actuelle, de continuer à soutenir les efforts déployés par les Nations unies en vue de trouver une solution politique globale au conflit syrien et de mobiliser le soutien financier nécessaire en faveur de la Syrie et des pays voisins qui accueillent des réfugiés syriens ».

Lorsqu’on aborde l’avenir de la Syrie et de ses habitants, on ne peut pas ne pas s’intéresser à la culture et aux arts qui existent dans ce pays. Outre le pouvoir extrêmement apaisant de l’art, les artistes ont déjà montré à de nombreuses reprises que leurs initiatives et voix favorisaient la recherche de solutions et alternatives innovantes et inspirantes. Dans les zones en conflit et par temps de guerre, les arts continuent de prospérer grâce à leur capacité à apporter du réconfort, à rassembler, à renforcer les communautés et à ouvrir de nouveaux horizons.

Dans le cadre de cette conférence et en collaboration avec l’Union européenne, BOZAR donne la parole à des artistes syriens à l’occasion de deux événements uniques.

© Nico Himschoot
© Nico Himschoot

Le mercredi 24 juin, nous accueillerons le Damast Duo et ses mélodies empreintes de sérénité. Ce duo, composé du violoniste syrien Shalan Alhamwy et de l’accordéoniste belge Jonas Malfliet, présentera un large répertoire de musiques arabes et européennes, accompagnées de compositions originales inspirées. Le nom Damast Duo vient du mot « damas » (« damast » en néerlandais) qui désigne une étoffe luxueuse provenant de la capitale syrienne Damas. Ce tissu, qui est acheminé dans le monde entier via les itinéraires commerciaux qui suivent la route de la soie, reflète le carrefour culturel entre l’Orient et l’Occident que propose le duo dans sa musique.

Damast Duo a été créé par Shalan Alhamwy, un violoniste et compositeur né à Homs, en Syrie, et aujourd’hui établi en Belgique. Shalan Alhamwy est un ancien membre de l’Orchestre symphonique national de Syrie, de l’Orchestre national de musique arabe et de l’Orchestre de musique de chambre de Damas. Il a étudié le violon classique au conservatoire de Damas et a écrit des morceaux qui ont été joués par plusieurs formations à travers le monde (WDR Sinfonieorchester Köln, Kammersymphonie Berlin, EPO, Orchestre national syrien pour la musique arabe, Violet et bien d’autres). En parallèle de son travail dans Damast Duo, Shalan Alhamwy est aussi le leader artistique de l’ensemble Jiraan et de l’orchestre à cordes Picea Orientalis.

Le lundi 29 juin, BOZAR invite le plasticien Sulafa Hijazi et musicien Kinan Azmeh à se pencher sur le rôle des arts dans le conflit. Par vidéoconférence depuis chez eux, ces deux artistes parleront de leur travail et partageront leur vision avec la modératrice Brigitte Herremans. L’objectif de cette discussion est de présenter la force de l’art dans la recherche d’idées innovantes et inspirantes à intégrer dans les dialogues sur l’avenir de la Syrie. 

Dans le cadre des mesures de sécurité mises en place à la suite de la crise du Covid-19, les deux événements seront diffusés depuis Lagrange Points, un établissement qui fait librairie et café littéraire, situé en plein cœur de Bruxelles, dans le quartier des Marolles.

© Johanna de Tessières
© Johanna de Tessières

En parallèle de ces activités, la conférence comprend également une exposition virtuelle intitulée Voices from Syria and the region. Loin des chiffres et graphiques, cette exposition est composée de clichés et portraits vidéo de Syriens, Irakiens, Jordaniens et Libanais, qui montrent la vie des personnes touchées par la crise en Syrie et révèlent leurs extraordinaires résilience et détermination à survivre. Vous pouvez découvrir cette exposition ici.