© BOZAR
RADAR

LUC TUYMANS : L’ART DURANT LA CRISE SANITAIRE

CONVERSATION AVEC CHANTAL PATTYN

Chantal Pattyn s'entretient à BOZAR avec l'artiste Luc Tuymans, sur la scène d'une salle vide. Une conversation durant la crise sanitaire, portant sur l'art face au COVID-19, sur la solidarité et le changement, sur Trump et Black Lives Matter, et sur le « monde d’après ».

Luc Tuymans in conversation with Chantal Pattyn | Interview | BOZAR

Conversation en néerlandais, sous-titres disponibles en français, en néerlandais et en anglais. 

Les images révèlent et dissimulent simultanément leur signification dans le style de peinture particulièrement reconnaissable de l'artiste belge Luc Tuymans (1958). Pionnier d'une approche non narrative de la peinture figurative, Tuymans se concentre sur la manière dont l'information peut être superposée et intégrée dans certaines scènes et certains signifiants. Il est l'un des plus grands peintres vivants du monde, et est un commentateur passionné de l’art contemporain et de notre société.

© Alex Salinas
© Alex Salinas

"Je pense que la culture, parce qu’elle est encore largement dépolitisée, peut être le porte-étendard de la diversité, et peut conduire à une idée commune de cette diversité. Non pas pour nous dire ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire, mais pour nous offrir cette liberté. Les moments extrêmes, comme celui que nous vivons, sont également très importants dans le développement d'une société. Il peut aussi stopper la stagnation autour de l’idée d'Ancien Monde, et faire le contraire : raviver notre société ; cela pourrait conduire à une nouvelle forme de Renaissance."

© BOZAR
© BOZAR

"En temps de crise, les gens n'aiment pas être confrontés à la critique, ils préfèrent opter pour le déni. C'est la culture que nous aurons - une culture que je vois venir depuis longtemps maintenant : que se passerait-il si la vulgarité devait posséder une forme d'intelligence ? Trump en est un excellent exemple. C'est le genre de culture que nous aurons, quelque chose de comparable à la période rococo, je dirais. […] Nous vivons une situation particulière, et ce sera le résultat de cette pandémie. Je suis un peu plus pessimiste à ce sujet à cause de ce que j’observe et de ce que j’ai vécu : un manque de solidarité stupéfiant. Une solidarité socioculturelle qui est importante pour la société au sens large."