19

L’architecte Christian Kieckens nous a quittés. Pour Christian, l’architecture était bien plus qu’une discipline ; c’était une façon d’appréhender le monde de manière globale, de le façonner et de lui donner du sens. L’humanisme et la Renaissance n’étaient jamais bien loin. Il se sentait chez lui à BOZAR, dans un univers offrant de nombreuses synergies entre la musique, la danse, le théâtre, la littérature, les arts plastiques et l’architecture. En tant que visiteur mais aussi comme penseur. 

« L’architecture est au bâtiment ce que la musique est au son. » 

Sa récente exposition Het huis. De mentor. Het archief. Christian Kieckens (« La maison. Le mentor. Les archives. ») organisée en 2016 au Vlaams Architectuurinstituut in deSingel avait mis clairement en avant la contribution de Christian à l’émergence d’une culture architecturale belge dont la réputation dépasse depuis des années les frontières de notre petit pays. Parmi ses « compagnons de route », Marc Dubois, Marie-José Van Hee, Paul Robbrecht et Hilde Daem occupaient une place à part. Le titre de sa monographie de 2001 – Zoeken - Denken - Bouwen (« Bâtir, Habiter, Penser »), une référence à Martin Heidegger, résume très bien ce lien.  

À BOZAR, Christian s’était vu confier la scénographie de l’exposition Jean Arp : L’invention de la forme, organisée en 2004. Au cours de ces dernières années, Christian est surtout intervenu en qualité de mentor. En 2014 et 2015, il a été le rédacteur en chef par interim du magazine A+ Architecture in Belgium. Il a ensuite aidé les jeunes créateurs du Schenk Hattori Architecture Atelier à concevoir la scénographie de nos expositions A Feverish Era in Japanese Art - Expressionism in the 1950s and 1960s et Bernard van Orley. Bruxelles et la Renaissance

Merci encore à Christian pour l’attention et le temps qu’il nous a consacré. Son décès inopiné est pour nous une grande tristesse. 


  • Appel à résidence artistique

    Les mots comptent. Les mots reflètent notre monde et le façonnent. La langue en inclut certains et en exclut d'autres. BOZAR participe à Smashing Wor(l)ds: Cultural Practices for re/Imagining & un/Learning Vocabularies, un projet européen ambitieux qui explore le vocabulaire, les langues et les récits de résistance afin de construire de nouvelles formes d'expression.

    lire la suite
    — publié le
  • © Freddy D'hoe

    Hommage au chef d'orchestre Patrick Davin

    C’est avec un profond chagrin que nous avons appris le décès du chef d’orchestre belge Patrick Davin. Invité régulier de BOZAR, cet éminent musicien qui fut l’élève de René Defossez, Pierre Boulez et Peter Eötvös avait foulé la scène Henry Le Bœuf à de nombreuses reprises.

    lire la suite
    — publié le
  • Se sentir mieux grâce à BOZAR

    Après l’incertitude majeure des derniers mois, nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir de nouveau à BOZAR. Nous ne pouvons pas vous proposer le programme initialement prévu, mais nous avons concocté une offre qui nous permet de nous retrouver en toute sécurité. Pour pouvoir nous adapter au mieux à l’évolution de la situation et vous accueillir dans les meilleures conditions, une partie de notre programmation est encore en développement. Continuez donc à suivre notre actualité tout au long de la saison. De notre côté, nous vous tiendrons autant que possible informés. Car une chose est sûre en cette période incertaine : malgré un public obligatoirement moins nombreux, nous n’allons pas revoir à la baisse la qualité de notre programme, dans nos salles et sur nos scènes !

    lire la suite
    — publié le