23

Vis pour autrui, si tu veux vivre pour toi : 
​​​​​​​littérature et solidarité humaines, l’importance de l’inutile, de l’enseignement, de la culture

 

Philosophe, professeur de littérature italienne à l’université de Calabre en Italie, mais aussi à la «Harvard University» et à l’«Alexander von Humboldt Stiftung», critique littéraire, docteur honoris causa de nombreuses universités, le professeur Ordine enseigne également à l’Université de Yale aux Etats-Unis et à l’Ecole normale supérieure à Paris. Ses ouvrages ont été traduits dans de nombreuses langues. 
A notre tribune, le professeur Ordine témoignera de l’importance de la littérature et de la solidarité humaine. L’expérience dramatique de la pandémie, explique-t-il, nous a fait comprendre que la vision insulaire des êtres humains était profondément fausse et injuste. Il n’est pas vrai que nous soyons des îles séparées, car l’humanité est un seul et unique continent. Le confinement nous a fait réaliser combien nous avons besoin de l’autre et combien sont nécessaires dans nos vies ces connaissances injustement considérées comme inutiles sous prétexte qu’elles ne produisent pas de profit. Sans cultiver la littérature, la musique, la philosophie, l’art, les sciences, il serait impossible selon Nuccio Ordine de devenir meilleur. La culture et l’enseignement sont des outils essentiels pour rendre l’humanité plus humaine, nous expliquera-t-il. 
​​​​​​​

Le professeur Ordine a choisi comme titre de sa conférence à notre tribune : Vis pour autrui, si tu veux vivre pour toi : littérature et solidarité humaines, l’importance de l’inutile, de l’enseignement, de la culture.