24

Balthasar-Neumann-Chor & EnsembleThomas Hengelbrock direction – Katharina Konradi soprano – Michael Nagy baryton

Programme

Ein deutsches Requiem, op. 45 Johannes Brahms


Brahms poursuivait un but précis en écrivant son Requiem en allemand, plutôt que dans la langue latine originelle. Il souhaitait s’adresser directement aux personnes endeuillées par la mort d’un proche ; une intention qui imprègne tout particulièrement le vers d’ouverture : « Selig sind, die da Leid tragen » (Bienheureux ceux qui souffrent). La saison dernière, le Balthasar-Neumann-Chor und -Ensemble s’était distingué dans la monumentale Messe en ut de Beethoven ; il constitue donc l’interprète idéal pour délivrer, sous la direction de Thomas Hengelbrock, ce message de consolation et d’espoir.