27

Cette exposition (r)ouvrira ses portes dès ce jeudi 28 janvier.

En explorant la diversité des paysages de la République Démocratique du Congo, l’artiste Léonard Pongo propose une imagerie allégorique du pays. Imprégné d'un sentiment de beauté magique et de pouvoir mystique, le paysage devient à travers son regard un lieu de reconstruction de soi, et la terre, l’origine d’une conscience d’où émerge tradition, philosophie et conceptions de l’univers. Car pour lui, c’est de la pérégrination dans l’environnement et de l’expérience sensorielle qu’émerge une vision du monde, c’est en faisant corps avec le paysage, qu’il est possible d’envisager la vie. 


En s'inspirant des traditions congolaises et des cultures kasaïennes, Primordial Earth: Inhabiting the Landscape présente le  paysage comme un personnage doté d’une volonté et d’un pouvoir propres. Comme un livre ouvert qui raconte une histoire de l’humanité et de la planète, dont le centre se situe au Congo. 

 

Une démarche qui résonne tout particulièrement aujourd’hui, alors que l’écosystème est menacé.