23

Le Britannique Ken Loach a déjà 84 ans mais avec Paul Leverty, son scénariste attitré, il continue à réaliser des films résolument engagés, qui donnent un visage profondément humain à l’injustice sociale de notre époque. Ses films sont aujourd’hui plus pertinents et plus corrosifs que jamais. En témoigne par exemple I Daniel Blake (2016), Palme d’Or à Cannes, qui dénonce les intolérables aberrations du système de protection sociale outre-Manche. Daniel Blake, âgé de 54 ans, a travaillé dur presque toute sa vie comme menuisier et doit pour la première fois avoir recours à l’aide de l’État. Au fil de ses péripéties, Daniel croise la route de Katie, mère célibataire de deux enfants en bas âge. Tous deux ne tardent pas à se retrouver dans un no man’s land social, pris dans les filets du système bureaucratique d’une société qui tend de plus en plus à considérer que les pauvres n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux s’ils se trouvent dans une situation vulnérable.   


Le 20 octobre à 18 heures, BOZAR organise un Q&A avec le réalisateur Ken Loach, qui sera présent à distance, mais en direct.  


En prélude, le Cinéma RITCS projettera I, Daniel Blake le 13 octobre, à 19 h 30.