‘A River Runs, Turns, Erases, Replaces - Shengze Zhu’

3 Juil.'21
- 16:00

Suivi par un Q&R avec la réalisatrice

Des images d’avant, des images d’après, et quatre lettres. D’abord, les images d’après, prises par une caméra de surveillance à Wuhan. Des rues désertées qui ne retrouveront pas les passants avant le 4 avril 2020 – timidement, car dès que les sirènes retentissent, le monde est comme arrêté. Les autres images sont d’avant. Des plans-séquence d’une beauté discrète, tournés ici, tournés là-bas, la symphonie d’une grande ville sans musique. Les quatre lettres sont adressées à un compagnon, une grand-mère, un père, une sœur, tous disparus. Les mots deviennent lisibles, les images qu’ils évoquent se superposent aux images de l’écran. Tant de temps a passé, mais la rivière continue de couler. Et n’oublie pas. (James Lattimer) 
​​​​​​​
Shengze Zhu (née en Chine, en 1987)
La réalisatrice et productrice vit à Chicago aux États-Unis. Pour ses débuts, elle signe Xu jiao en 2014. A River Runs, Turns, Erases, Replaces est son quatrième long-métrage. 
 

Festival

2020-2021

PERSPEKTIVEN

Informations pratiques

Lieu

Studio

Rue Ravenstein 23 1000 BRUXELLES

Langue

  • Chinois
  • Sous-titres : Anglais

(États-Unis, 2021, DCP, sans dialogues, ST : anglais, 87’) ​​​​​​​

Tarifs

Standard

6 -

-26

6 -