‘Tam Tam / Pointilly / Dry Martini - Adolpho Arrietta’

10 Jan.'15
- 00:00

Publics

En présence d'Adolpho Arrietta

Un court et deux moyens métrages de l'inclassable réalisateur espagnol Adolpho Arrietta: le dernier montage de Pointilly, film étrange et magnifique dont Marguerite Duras fit l'éloge en 1972, avec Françoise Lebrun dans son premier rôle, peu avant La maman et la putain d'Eustache; Tam Tam, film à l'humour déroutant où les invités d'une soirée mondaine s'agitent autour d'un invité absent; Dry Martini, un essai récent basé sur un texte de Buñuel faisant l’apologie de l’alcool et du tabac.

Le réalisateur espagnol Adolpho Arrietta (1942) est l’une des figures les plus singulières issues de la vague de renouveau qui a traversé le cinéma des années 1960 et 1970. Établi à Paris dès 1967, Arrietta y tourne avec Jean Marais Le jouet criminel (1969), participe à la réalisation de Numéro zéro de Jean Eustache (1971) et récolte les éloges de Marguerite Duras pour Le Château de Pointilly (1972). Si son langage cinématographique, profondément poétique et détaché des conventions narratives classiques, a pu susciter des comparaisons avec le cinéma de Jean Cocteau, le ton unique et l'humour décalé d'Arrietta confère à ses films une dimension profondément originale.

Informations pratiques