Publié le

5 choses que vous ne saviez pas encore sur David Hockney

« Just because I’m cheeky, doesn’t mean I’m not serious ». Voilà de sages paroles de Hockney. Nous savons déjà que son sérieux et son enthousiasme ont fait de lui une des légendes artistiques de notre époque. Il est donc temps d’explorer son côté plus insolent et ludique. Voici 5 anecdotes pour découvrir d’autres facettes, moins connues, de sa personnalité.

Hockney 1992

Cet article s'intègre dans le cadre de

Tout sur David Hockney

© Richard Schmidt

45 tableaux pour 2 teckels                        

En 1995, Hockney ne peint pas moins de 45 tableaux représentant Stanley et Boodgie, ses teckels chéris, une série qui lui a demandé trois mois de préparation. Il installe des chevalets un peu partout dans sa maison pour capturer ses deux espiègles quadrupèdes dans une série de poses naturelles. « Seul le maître peut avoir réalisé une telle série », estime Hockney.

2 chaussettes différentes  

Des cheveux blond clair, des lunettes rondes à bords épais, des associations de couleurs audacieuses, deux chaussettes différentes. Hockey est encore aujourd’hui une icône de la mode. Le déclic ? Une publicité télévisée pour Clairol avec le slogan « Blondes have more fun » qu’il découvre alors qu’il vivait aux États-Unis. Le jeune artiste se décolore immédiatement les cheveux et fait depuis l’expérience d’une joie de vivre rare.

David Hockney & Lucian Freud © David Dawson

120 heures pour Lucian Freud

En 2002, David Hockney et son collègue artiste Lucian Freud se peignent mutuellement. Hockney posera environ 120 heures pour son ami, mais n’aura besoin que de quatre heures pour réaliser le portrait de Freud. « Il peint lentement et raconte des ragots. Mais moi, je peins toujours en silence. », affirme Hockney.

Hockney Rake's Progress decors
David Hockney, Drop Curtain for “The Rake’s Progress,” 1975–79, Collection of the David Hockney Foundation. © David Hockney.

7 décors d’opéra, avec encore plus de couleurs

Hockney est atteint de « synesthésie » : il perçoit des couleurs lorsqu’il écoute de la musique. Ses décors de théâtre très colorés sont l’illustration de ce don particulier. L’artiste a notamment peint des décors pour des opéras de Mozart, Wagner et Stravinsky. Découvrez dans cet article ses plus belles mises en scène.

10 livres pour un Hockney

En 1957, Hockney vend son premier tableau, un portrait de son père, lors d’une exposition à la Leeds Art Gallery, dans le Yorkshire, sa région natale où il vivait à l’époque. Selon la légende, il n’en a obtenu que 10 livres.    

 

La double exposition consacrée à David Hockney se termine dans moins de deux semaines ! Vous avez jusqu’au 23 janvier compris pour réserver vos tickets et venir la voir.