Publié le - Luc Vermeulen

Du jazz, du Belge et de la fraîcheur

Bozar met un point d’honneur à inviter tant les pointures mondiales du jazz que l’excellence locale. Le cru belge de cette saison se caractérise par une approche authentique et décomplexée, et par des musiques riches en atmosphères et textures. Qu’il s’agisse de collaborations inédites, moments phares ou découvertes, voici 7 concerts à inscrire dans votre agenda.


17 & 18 Sept.’22 – Glass Museum presente 'Reflection' avec Yannick Jacquet

Groupe phare de notre Opening Night, le duo bruxellois Glass Museum vous offre pas moins de trois concerts pour le lancement conjoint de sa tournée européenne et de notre saison jazz. Sur leur nouvel album, Reflet (Sdban Ultra, 2022), Antoine Flipo (piano) et Martin Grégoire (batterie) s’adjoignent le contrebassiste Brieuc Angenot. En primeur et à la demande de Bozar, le trio vous offre un show immersif, organique et explosif, taillé pour sa musique et conçu de main de maître par l’artiste média Yannick Jacquet.


22 Sept.’22 – The Milk Factory & Hannah Tolf

Voilà une collaboration qui promet un festival de douceur. En exclusivité pour Bozar, le jeune groupe gantois The Milk Factory partage la scène avec la chanteuse suédoise Hannah Tolf. Autant dire que la musique mélancolique, tout en slow tempo et mélodies délicates des Belges portera à la perfection la voix caressante et cristalline de leur collègue nordique. Une collaboration qui coule de source tout en s’annonçant des plus excitantes.


19 Oct.’22 – Igor Gehenot & Amaury Faye

Un face à face pianistique, onirique et groovy : c’est ce que vous réserve le duo belgo-français Igor Gehenot et Amaury Faye. Les deux magiciens vous plongent dans un univers où les notes du piano agissent tel un baume sur les cœurs. Pour ce faire, ils convoquent une diversité de musiques : de The Police à Chico Buarque, en passant par leurs compositions originales et la saudade brésilienne. Un beau programme à savourer depuis les sièges en velours de la grande salle Henry Le Bœuf.


3 Déc.’22 – Antoine Pierre – Vaague Special

Antoine Pierre, batteur attitré des collectifs Urbex, Taxiwars et Next.Ape, roule sa bosse avec un projet solo des plus percutants. Vaague, c’est la rencontre entre l’électronique et l’organicité de la batterie. Pour agrémenter ce projet hyper groovant et prenant, Antoine Pierre invite sur scène le pianiste français Dorian Dumont (Echt! en APHEXionS), Stuart McCallum, guitariste du célèbre Cinematic Orchestra, et la jeune chanteuse et harpiste révélée par The Voice UK 2014, Anna McLuckie. Une rencontre exceptionnelle à vivre dans le cocon de notre Salle M.


16 Fév.’23 – Brussels Jazz Orchestra & Aka Moon

Le BJO et Aka Moon sillonnent les scènes belges et internationales depuis 30 ans. Pourtant ces deux monuments incontournables du jazz bruxellois n’ont encore jamais collaboré ensemble ! Après Aka Moon, l’année passée c’est au tour du BJO de célébrer son entrée dans la trentaine : une bonne occasion de partager les planches avec le plus célèbre trio de jazz belge. Le programme de ce concert anniversaire reste une surprise, mais ce qui est certain, c’est que ça va envoyer du lourd.

Aka Moon © Alexander Popelier


26 Fév.’23 – Hendrik Lasure

Les amoureux de piano trouveront leur compte lors de cette errance musicale matinale en compagnie de Hendrik Lasure. S’il prête déjà sa touche personnelle à schntzl, Bombataz ou An Pierlé, le Brugeois nous dévoile ici son incroyable talent d’improvisateur et d’explorateur solitaire de territoires inconnus. Laissez-vous porter, une petite heure durant, là où l’artiste aura à cœur de vous emmener.


19 Avr.’23 – Octurn ’The Sandor Verses'

Une belle brochette de musiciens (Van der Werf, Fiorini, Dumoulin, Roelofs…) part à la découverte de Sandor Veress (1907-1992). Cet élève de Bartók et Kodály, professeur de Kurtág et Ligeti, est l’un des compositeurs les plus influents de la musique contemporaine hongroise. La version originale de son Trio à cordes interagira avec les variations improvisatoires d'Octurn. Amateurs et amatrices de sonorités inouïes, soyez les bienvenu·es !