Regardez ✕ lisez ✕ écoutez

Découvrez un spectacle, revivez un concert, partez à la rencontre des artistes, glissez-vous dans les coulisses ou plongez-vous dans une thématique. Bozar vous invite au plus près de ses activités.

Publié le

L’auteur Mazen Maarouf (Palestine/Islande) dialogue avec Chris Keulemans

Avec la série d’interviews vidéo Repairing the Future, BOZAR entend ouvrir de nouvelles persectives sur l’avenir en donnant la parole à des scientifiques, des artistes et des penseurs de différentes disciplines. Nous nous intéressons ici à l’économie, l’écologie, la mobilité et l’architecture, mais aussi à la beauté et au réconfort. C’est à présent au tour de l'auteur Mazen Maarouf de répondre aux questions du journaliste Chris Keulemans.

Repairing the future

Cet article s'intègre dans le cadre de

Repairing the Future

Conversation en anglais, sous-titres disponibles en français, en néerlandais et en anglais.

Cette interview a été enregistrée avant l'explosion du 4 août à Beyrouth.

Mazen Maarouf (1978) est un auteur, poète, traducteur et journaliste palestino-islandais. Fils de réfugiés palestiniens, il a déjà publié trois recueils de poésie traduits en différentes langues. Son recueil de nouvelles publié récemment, Blagues pour miliciens, a été encensé tant par le public et que par la presse.

Author Mazen Maarouf in conversation with Chris Keulemans
© Bozar

« Ce que j’aime dans le confinement, c’est d’avoir vu apparaître tous ces artistes qui n’avaient jamais créé d’art auparavant. Il ont posté des vidéos sur les réseaux sociaux, qui se sont avérées artistiques, naturelles et pleines de créativité. L’aspect positif de cette situation est d’avoir révélé la facette créative de certaines personnes. L'art, la lecture, la communication, le partage d'histoires... constituent autant de formes d'apaisement face à l'horreur et au traumatisme. »

« Sans justice sociale, il n’y a pas d’avenir. »