Publié le

Mystérieuse photographie de rue

L'histoire de Vivian Maier

Elle est l'une des découvertes les plus remarquables du XXIe siècle. Vivian Maier, une nounou de New York devenue soudain mondialement célèbre après sa mort en 2009. Aujourd'hui, Bozar consacre une exposition à cette photographe de rue récemment redécouverte. Vous pourrez voir ses « selfies avant la lettre » jusqu'au 21 juillet dans l'exposition Vivian Maier. The Self-Portrait and its Double. Qui était cette femme impénétrable, énigmatique, mais toujours talentueuse ?

« Eh bien, je pense que rien n'est censé durer éternellement. Nous devons laisser la place à d'autres personnes. C'est une grande roue. On monte, on doit aller jusqu'au bout. Et puis quelqu'un a la même chance d'aller jusqu'au bout et ainsi de suite. »
- Vivian Maier

Vivian Maier est née dans le quartier du Bronx à New York le 1er février 1926, mais passe la majeure partie de son enfance en France, le port d'attache de sa mère. Elle achète un modeste appareil photo Kodak Brownie pour prendre ses premiers clichés. En 1951, elle retourne en bateau à vapeur aux États-Unis où elle travaille comme nounou jusqu'à la fin de sa vie. Son appareil photo Rolleiflex autour du cou, elle arpente les rues de la métropole. Lorsque la passion se transforme en obsession, elle capture certaines des scènes de rue les plus intéressantes pendant des années. Plus de 10.000 négatifs, films et enregistrements audio constituent un fascinant aperçu de la vie américaine d'après-guerre.

Vivian a dû se débrouiller seule dès son plus jeune âge. Elle ne se marie jamais, n'a ni enfant, ni amis proches. De plus, Vivian cache sa photographie aux yeux des autres pendant toute sa vie. Elle n'est pas aisée et n'a pas toujours les moyens de développer ses photographies, si bien que les rouleaux de négatifs s'accumulent au fil des ans.

L'œuvre de Vivian est finalement révélée en 2007, lorsqu'elle est vendue dans une salle de vente aux enchères locale de Chicago. Les nombreuses photos peuvent enfin être montrées au monde entier. Mais la vie de l'homme qui a découvert et défendu Vivian, John Maloof, va également changer à jamais.

Ce n'est pas un hasard si l'exposition au Palais des Beaux-Arts est sous-titrée The Self-Portrait and its Double. La popularité du selfie en 2022 explique probablement l'attrait de la photographie de Vivian aujourd'hui. Dans ses « selfies avant la lettre », la photographe apparaît sans cesse dans une ombre, un reflet ou un miroir. Venez le découvrir par vous-même et plongez dans l'Amérique du siècle dernier et dans la vie de la photographe Vivian Maier.