Roger Raveel and Hugo Claus at the Centre for Fine Arts in 1983

Publié le

Roger Raveel. Regards personnels sur l’artiste

Machelen-sur-Lys a toujours été le lieu de vie et de création par excellence de Raveel. Bruxelles accueille actuellement l’exposition rétrospective la plus complète consacrée à l’œuvre de cet artiste. Nous nous sommes rendus dans son village pour nous entretenir avec quatre figures intéressantes au sujet de l’artiste et de son œuvre. Quatre regards radicalement différents sur le travail de cet artiste déterminé.

Roland Jooris, l’ami et poète  

Roland Jooris, ami et poète de l’artiste, dit de Raveel que c’est une âme solitaire qui n’entend absolument pas renoncer à ses idées ou ses idéaux. Roland Jooris a découvert l’homme à travers ses peintures. Il a tout de suite accroché, tant avec l’artiste qu’avec son œuvre. Une révélation qui allait changer sa vie.

Luc Tuymans, artiste et collègue  

Contrairement à Raveel, Luc Tuymans se produit volontiers et souvent sur la scène internationale. Pourtant, ils partagent la même passion, celle de la peinture. Tuymans appelle la jeune génération à redécouvrir le travail de Raveel.

Els Pynoo, la voisine

Lorsqu’elle n’est pas sur scène avec son groupe d’électro-pop Vive La Fête, Els Pynoo s’occupe de ses bêtes, dans sa ferme d’Olsene, juste à côté de Machelen-sur-Lys. Elle était donc bel et bien une « voisine » de feu Roger Raveel. Ce qui la fascine surtout dans son œuvre ? Le caractère bien reconnaissable du superbe environnement qu’elle a partagé avec l’artiste.

Mélanie Deboutte, la « gardienne de l’œuvre de Raveel »  

Conservatrice depuis peu du Musée Roger Raveel, Mélanie Deboutte consacre une grande partie de son temps à l’étude de son œuvre. Depuis le musée dont Raveel avait toujours rêvé, elle nous parle de sa célébrité naissante, de sa technique de peintre et de Zulma, sa muse.

Chris Dercon

Chris Dercon a acheté son premier « Raveel » alors qu'il n'avait que 13 ans, une lithographie de l'artiste. Plus tard, Dercon est devenu un historien de l'art renommé et est maintenant le président du Grand Palais à Paris. Quel regard porte-t-il sur Roger Raveel, 50 ans après sa première rencontre avec l'artiste ?