Bozar
VUB/ULB

‘Le journalisme en temps de crise’

3 Mai'22
- 10:00

Les médias indépendants jouent un rôle essentiel en amenant les autorités à rendre des comptes, en dénonçant la corruption, en informant les citoyens, en offrant une plateforme de débat et en démasquant la désinformation. Pourtant, la liberté d'expression est menacée dans de nombreux pays du monde, et les journalistes sont une cible particulière pour les régimes autoritaires. Cette session se concentre sur les expériences des journalistes en Biélorussie et en Ukraine.
Les journalistes biélorusses ont fait l'objet d'une répression particulièrement sévère. Des journalistes ont été chassés du pays et vivent désormais en exil, et très peu de médias indépendants opèrent encore dans le pays.
En Ukraine, pays doté d'un écosystème médiatique auparavant dynamique, bien que quelque peu difficile, la plupart des médias luttent aujourd'hui pour survivre, compte tenu de l'effondrement du marché publicitaire à la suite de l'invasion russe. Des médias commerciaux autrefois prospères dépendent désormais du financement des donateurs pour payer leur personnel et continuer à diffuser des informations, à un moment où la demande de journalisme indépendant n'a jamais été aussi forte.
La plupart des journalistes ukrainiens n'avaient aucune expérience de reportage en zone de guerre, et ils doivent désormais travailler dans des conditions extrêmement dangereuses. Plusieurs d'entre eux ont déjà été tués ou kidnappés, et beaucoup ont été blessées. Ils sont en première ligne de ce qui n'est pas seulement une guerre militaire mais de ce qui apparaît aussi comme une guerre de l'information.
Principales questions :
Comment faire en sorte que les journalistes sur le terrain puissent continuer à exercer leur métier en toute sécurité ?
Comment pouvons-nous combler le fossé entre la forte demande d'informations indépendantes de première main et la réalité sur le terrain ?
À qui faire confiance ?
Avec Natalia Gumenyuk, journaliste ukrainienne et fondatrice du Public Interest Journalism Lab, Barys Haretski & Hanna Valynets, VP et porte-parole de l'Association biélorusse des journalistes, Jakub Parusinski, auteur à The Fix et crowdfunder, Pavol Demes, vice-président du comité exécutif de l'EED et boursier du GMFUS
Animé par Hanna Liubakova.

Informations pratiques

Lieu

Studio

Rue Ravenstein 23 1000 BRUXELLES

Langue

  • Anglais

Tarifs

Inschrijving / Inscription

0 -

Coproduction